Selected Letters of Leslie Stephen

Depuis la Vie de F.W. Maitland et les Lettres de Leslie Stephen (1907), il n’y a pas eu de volume des lettres écrites par cet extraordinaire et éminent victorien. Alpiniste, critique littéraire, tueur de dieu, rédacteur en chef du Cornhill Magazine et du Dictionary of National Biography, biographe, historien des idées et père de Vanessa Bell et de Virginia Woolf, Stephen a correspondu avec une foule d’hommes et de femmes, dont des notables tels que ses amis américains – James Russell Lowell, le juge Holmes et l’historien de l’art Charles E. Norton; des contemporains parmi l’intelligentsia tels que John Morley, Henry Sidgwick, George Eliot, Robert Louis Stevenson, F.W. Maitland et Thomas Hardy; et les membres de sa famille – Minny, son premier fils femme; sa belle-sœur, Anny Ritchie; son fils Thoby; et sa deuxième épouse bien-aimée, Julia. Dans ses lettres, toujours lisibles, on retrouve ses enthousiasmes, son humour ironique, son doute et son apitoiement sur soi, son angoisse face à son enfant retardée Laura, sa candeur, ses portraits vivants des gens et des lieux, son plaisir pour les jeunes – Nessa, Ginia et Thoby, et son style direct et facile pour répondre aux intérêts et aux besoins de son lecteur. Ce deuxième volume retrace les années exigeantes que Stephen a passées en tant que rédacteur du Dictionary of National Biography, sa vie heureuse avec Julia jusqu’à sa mort en 1895 et son dévouement continu à la littérature, source de beaucoup de réconfort dans ses dernières années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.