les femmes reliant les bras

À quel point êtes-vous difficile à offenser? À quelle vitesse pardonnez-vous? Êtes-vous facilement irrité et offensé? Vivez-vous votre vie verrouillée, chargée et prête à réagir? Ou faites-vous une pause et donnez-vous de l’espace entre vous et la situation? Les problèmes mineurs auxquels vous faites face chaque jour ne devraient pas entraîner une réaction excessive.

Pensez à ce qui sort de votre vie. La Bible parle d’être sûr de mettre la parole de Dieu dans nos cœurs afin que ce qui en sortira soit le fruit de l’esprit.

La dévotion d’aujourd’hui souligne deux facteurs contributifs qui affectent nos réactions: le stress et l’égoïsme. Le stress nous affecte physiquement en drainant notre énergie, en affaiblissant notre santé et en provoquant des conflits inutiles. L’égoïsme est plus un problème du cœur. Nous devons être totalement satisfaits de Jésus et de la position dans laquelle Il nous a placés. Si nous regardons autour de nous ce que les autres ont ou font, nous avons tendance à comparer nos vies avec les leurs et à devenir lubriques, amères, gourmandes et orgueilleuses.

Quand nous vivrons notre vie par amour, nous serons reconnaissants au lieu d’être cupides, contents au lieu d’être insatisfaits et toujours en vouloir plus, heureux du succès des autres au lieu d’envieux.

DÉFI: Choisissez de réagir aux circonstances difficiles de manière aimante plutôt que d’être irritée.

Quelques versets à prier:

Colossiens 3:12-14, Philippiens 4:6-7, Exode 18:17-23, Proverbes 25:16, Matthieu 12:34, Jacques 4:1-3, Éphésiens 4:31, 1 Timothée 6:9-10.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.