Jean Bernard Léon Foucault

Détermination de la vitesse de la lumière

En 1850, Foucault rejoint le débat sur les théories de la lumière alors concurrentes des particules et des ondes. D. F. J. Arago avait démontré en 1838 qu’un test crucial pouvait être effectué en comparant les vitesses de la lumière dans l’air et dans un milieu dense, et il expérimentait pour déterminer la vitesse de la lumière avec une méthode de miroir rotatif conçue par Charles Wheatstone en 1834. Le manque de succès et la mauvaise santé conduisent Arago à confier la tâche à Foucault en 1850. Le succès est venu la même année, lorsque Foucault a observé un retard de la vitesse de la lumière dans l’eau, soutenant la théorie des ondes. Il a ensuite vu comment la méthode du miroir rotatif pouvait être affinée pour mesurer la vitesse absolue de la lumière dans un espace restreint. Foucault a surmonté les problèmes techniques et a obtenu en 1862 une valeur de 2,98 x 1010 centimètres par seconde, la première mesure précise de cette constante physique fondamentale.

À partir de 1855, en tant que physicien à l’Observatoire impérial, Foucault travaille à l’amélioration de la conception des télescopes. En tant que membre du Bureau des Longitudes à partir de 1862, il améliora certains instruments d’arpentage, en particulier le régulateur centrifuge, qui aida à la mesure du temps dans l’utilisation des instruments de transit sur le terrain. Dans les années 1860, Foucault se tourne vers l’ingénierie de précision et l’électricité, mais il est frappé d’incapacité par un accident vasculaire cérébral en juillet 1867 et meurt à Paris le. 11, 1868.

La capacité de Foucault à reconnaître des pistes de recherche fructueuses, si malheureusement manquantes chez beaucoup de ses compatriotes contemporains, était combinée à une capacité expérimentale de premier ordre. Sa mort prématurée fut une grande perte pour la science française.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.